Avec le plugin Octane pour Cinema 4D, il est possible d’utiliser les textures procédurales de Cinema 4D directement dans Octane comme les surfaces, les bruits, les calques ou certains effets comme le normaliseur (erratum : le normaliseur ne fonctionne pas bien avec la dernière version) ou le spline. La technique est simple : le plug-in fait des conformations (bakes) à la volée de ces textures. Un paramètre dans les settings du plugin permet de gérer globalement la finesse de ces conformations.

Le principe de base : comme il y a dans le plugin un système de conformation (baking) automatique pour toutes les textures procédurales qui ne sont pas natives d’Octane, il est possible d’intégrer à peu près n’importe quoi n’importe où dans la hiérarchie des nœuds. Bien entendu, ça fonctionne mieux avec les surfaces 2D comme échiquier ou nuages. Le bruit (3D par essence) peut également être conformé. Il perd bien entendu ses propriétés 3D mais on a tout de même accès aux différents types (Voronoi, Hama, Luka etc), ce qui peut être bien pratique.

Il est également possible d’utiliser le système de calques de Cinema 4D (avec les effets, les modes de fusion, etc) mais pas directement à la racine d’un matériau Octane. Pour que le calque soit conformé, il faut l’intégrer à un shader Octane comme Multiply ou Mix texture par exemple. Attention toutefois à ne pas trop compliquer le matériau.

Contrairement à la conformation de Cinema 4D, il n’est pas possible d’effectuer un dépliage UV automatique des objets via la fonction Shader to Texture. Il faudra donc veiller à déplier les UV ou à choisir une projection adaptée. Rien de bien nouveau en soi mais il était utile de le préciser.

Voici quelques captures d’écran de matériaux Octane avec textures procédurales C4D imbriquées:

exemple-2 exemple-3 exemple-1

Dans les settings du plugin, vous trouverez l’onglet Shader to Texture qui permet de choisir la finesse de conformation. Attention à ne pas alourdir inutilement par des finesses trop hautes car le processus prend tout de même un peu de temps. Et bien entendu, si on veut accélérer le rendu d’une animation, il sera préférable de conformer soi-même ces ensembles de textures procédurales une fois pour toute, à moins qu’on ne veuille les animer…

Dans l’exemple joint en Cinema 4D R14 (assez moche… je le reconnais), j’ai utilisé un Mix Material et plusieurs Mix Texture avec des textures procédurales C4D et des shaders Octanes imbriqués. Je n’ai pas utilisé toutes les techniques possibles mais ça donne déjà un bon aperçu des possibilités.

Un fichier d’exemple en Cinema 4D R14.

Voilà tout pour le principe général, à vous d’expérimenter plus avant. J’espère que ces mini explications vous seront utiles et n’hésitez-pas à poster vos commentaires.

À savoir !

  1. Cette technique a tout de même un sérieux revers : comme toutes ces textures procédurales sont conformées, elles réduisent d’autant le nombre de textures utilisables dans la mémoire du GPU…
  2. L’activation séparée des calques Photoshop n’est pas supportés par Octane, contrairement à Cinema 4D. Elle ne l’est pas non plus via cette technique, du moins pas dans la version 0.96 du plugin.
Humain compte triple

Un bel exemple d’utilisation des splines texte avec Cinema 4D et Octane.

 

Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.  En savoir plus

Pin It on Pinterest

Share This